Une équipe du Forum pour la Mémoire Vigilante, FMV, s’est rendue dans le district de Huye, Province du sud au Rwanda pour s’enquérir de la situation des jeunes élèves et écoliers, réfugiés burundais, qui sont soutenus par cette ONG en collaboration avec la Burundian Community of Texas (BCT).

Le représentant légal,  Ferdinand Ndayiragije, a recommandé “une réussite, rien que ça” aux huit jeunes qui bénéficient de ce scholaship.   

“Cette obligation résulte du fait qu’il ya absence de perturbation, de trouble, de guerre ou de conflit, donc l’environnement social est idéal pour tout élève de réussir” a-t-il fait savoir.

L’équipe du FMV se félicite que ces jeunes ont trouvé refuge dans un pays favorable pour leur éducation.

“Il est rare que les réfugiés trouvent dans les pays d’asile une situation de paix. Le Rwanda a connu une situation très difficile, il est sorti d’un mal absolu, le génocide contre les Tutsi en 1994. Il connait la valeur de la paix et de la vie d’une personne humaine, d’où le privilège d’avoir trouvé, aujourd’hui, asile au Rwanda” a souligné le Représentant Légal du FMV.

L’équipe est passé d’abord à l’école TVET Sainte Trinité de Nyanza où l’élève pris en charge par le FMV en collaboration avec le Burundian Community of Texas était en stage.

“Votre enfant est disciplinée, elle suit avec succès sa formation et est en stage pour une formation pratique” a-t-on appris, ce qui a fait plaisir à l’équipe du FMV.

Le Représentant Légal a aussi rendu visite aux trois élèves du Groupe Scolaire de Butare Catholique et aux deux écoliers du primaire à l’école primaire Tumba.

Ces jeunes burundais ont été très contents de la visite. Ils ont accueilli des conseils et consignes qui leur ont été donnée à fin de bien réussir. 

“Au Groupe Scolaire Catholique de Butare, j’ai rencontré par coïncidence un parent appelé  par la direction de l’école, suite à un constat de la chute progressive des résultats de l’enfant. Cette collaboration entre école-parents m’a fort marqué” fait remarquer Ferdinand Ndayiragije.

En fin, l’équipe s’est rendue à l’école primaire Tumba. Ici, les enfants habitant loin de l’école rencontrent des difficultés de déplacement et de restauration mais du reste, ils s’intègrent facilement.

Dans sa visite qui intervient à la veille de fin du troisième trimestre, année scolaire 2019, le FMV est revenu dans son message sur l’alerte pour venir en aide aux enfants réfugiés.

“Les seuls qui réussiront bénéficieront du soutien scolaire pour l’année prochaine, selon les conventions entre le FMV et la communauté burundaise de Texas” a insisté le Représentant Légal.

Le FMV en appelle à d’autres bienfaiteurs, surtout la diaspora burundaise en Europe de se souvenir de leurs compatriotes, surtout les jeunes réfugiés au Rwanda pour continuer leurs études.

“Nous en appelons aux autres organisations locales, publiques, à la diaspora, aux organisations non gouvernementales nationales et internationales au soutien à l’éducation des réfugiés pour multiplier leurs chances de mener une vie saine” dira le représentant légal du FMV.

Le partenariat entre l’ONG Forum pour la Mémoire Vigilante, FMV, et la Burundian Community of Texas, BCT est à sa première année. Huit jeunes réfugiés burundais du primaire et du secondaire sont soutenus. Des probabilités

3 thoughts on ““Vous avez l’obligation de réussir”-FMV”

  1. cet un acte louable. nous remercions vivement le pays hôte, qui est le Rwanda. il me semble aussi impératif d’inculquer en ces élèves, à travers cette éducation, un esprit de lutter contre tout ce qui pourrait mettre encore le monde dans la situation dans la quelle ils se trouvent. une éducation à l’éradication de tout esprit génocidaire, xénophobe, de violence…. est impérative. les élèves en classe, constitue une pépinière de l’éducation à la paix

  2. Le FMV mérite des compliments. L’éducation que reçoit un enfant a une influence sur la vie de toute sa vie en particulier et de son pays en général. Les jeunes qui ont eu l’opportunité d’étudier réfléchissent avant la prise de décision et font la distinction entre le bien et le mal. Bravo à l’équipe du FMV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *