Le représentant légal du FMV évalue positivement le climat d’affaires au Rwanda. « Un pays où il fait bon vivre et investir, un pays de valeurs dans plusieurs domaines de la vie tel que la générosité, l’amour, la tolérance, la confiance, la perspicacité, la patience, l’équité, la sagesse », dira Ferdinand Ndayiragiye lors d’une interview accordée à la cellule de la communication du FMV.

 

Ce mois de Décembre 2023, le Rwanda a accueilli 153 demandeurs d’asile de cinq nationalités : Soudanais, Érythréens, Somaliens, Éthiopiens et Sud-Soudanais évacués de Libye. Le ministère en charge de la gestion des catastrophes et des urgences précise que ces demandeurs d’asile seront hébergés au centre de transit de Gashora, à l’est du Rwanda où sont hébergés d’autres.

 

Au total, selon le ministère, 2.059 évacués ont été accueillis en 16 lots, 68 % d’entre eux ont été réinstallés dans des pays tiers : Canada 381, Suède 255, Norvège 193, États-Unis 168, France 141, Finlande 187, Pays-Bas 82 et Belgique 26.

 

Ferdinand Ndayiragije, l’un des centaines de milliers de réfugiés au Rwanda, parle du beau climat d’affaires permettant à tout un chacun de pouvoir contribuer, y compris les réfugiés et demandeurs d’asile afin d’avoir un monde meilleur.

 

Qui êtes-vous, pour ceux qui ne vous connaissent pas, quelle est votre occupation ?

 

R/ Je m’appelle Ferdinand Ndayiragije, je suis marié à une seule femme et père de trois enfants. Je suis burundais, habitant et oeuvrant au Rwanda, Président du Comité Exécutif et Représentant Légal du Forum pour la Mémoire Vigilante (FMV).

 

Avant d’arriver au Rwanda et bien avant la création du FMV, j’ai été le Président de la commission des rescapés dans l’Association pour la lutte Contre le Génocide (AC Génocide-Cirimoso), une association œuvrant et active au Burundi. En 2020 je suis allé travailler en République Centrafricaine (RCA) dans une organisation humanitaire à Bangui et dans Ouham Pendé au Nord-Ouest de la République Centrafricaine.

 

Quelle est la vision, la mission et les valeurs de votre organisation ?

 

R/ Le Forum pour la Mémoire Vigilante a pour vision de mettre tout en œuvre pour éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes, satisfaire les besoins de la population et garantir la prospérité pour tous. La mission du FMV est l’éducation sur le génocide et l’assistance des rescapés et victimes du génocide et/ou d’autres actes de violations graves des droits de l’homme.

 

Le Forum pour la Mémoire Vigilante s’appuie sur les valeurs suivantes: la mémoire, l’éducation et la prévention. Nous voulons contribuer pour avoir un monde meilleur, dans l’éradication de la pauvreté sous toutes ses formes.

 

Qu’est ce qui vous a poussé à la création de cette organisation au Rwanda ?

 

R/ Pour toute personne qui a eu la chance de visiter le Rwanda, elle a trouvé un pays où il fait bon vivre et investir, un pays de valeurs dans plusieurs les domaines de la vie tel que la générosité, l’amour, la tolérance, la confiance, la perspicacité, la patience, l’équité, la sagesse.

 

En 2016, j’ai rencontré un vieux, sage, retraité Belge, il m’a dit « Je suis belge, retraité. Je suis venu vivre le reste de toute ma vie ici au Rwanda, si je décède, je veux qu’on m’enterre ici au Rwanda ».  Je lui ai demandé pourquoi il a pris cette décision, il m’a répondu : « J’ai beaucoup voyagé et visité pas mal de pays, je n’ai jamais trouvé un pays bien organisé comme le Rwanda, un pays où il ya la paix, un pays où le leadership assure la sécurité de tous les citoyens, nationaux et étrangers comme ici au Rwanda».

 

En 2017, avec mes amis qui avons trouvé que nous sommes dans un pays où il fait bon vivre et investir, dans le but de l’action humanitaire et de la création de l’emploi, nous avons exploité une loi relative aux organisations non gouvernementales nationale et nous avons créé le FMV.

 

Quel est l’apport du FMV dans ce pays ou dans la région des grands lacs?

 

R/ Au Rwanda comme ailleurs dans la région des grands lacs, il existe des institutions publiques et des organisations actives dans les domaines de l’éducation, la santé et le développement pour ne citer que ceux-là. Le FMV est une ONG qui prône le bien être des réfugiés, déplacés, retournés et/ou immigrants et pour des raisons déjà citées, nous constituons sans doute, aux côtés d’autres partenaires, une valeur ajoutée dans le pays et dans la région.

 

Le Rwanda est organisé de façon à ce que tout le monde soit interpellé pour pouvoir contribuer à toute action visant à favoriser le développement de la société, au profit de tous les rwandais, visiteurs ou étrangers sans discrimination aucune.

 

Il y a des tensions entre le Burundi, le Rwanda et la RDC, quel est votre sentiment?

 

R/ En République centrafricaine, j’ai eu à travailler dans une zone sous contrôle des rebelles, j’ai rencontré un chef rebelle et ce dernier m’a dit « Bienvenu monsieur, faites correctement votre travail, ne vous en mêlez pas dans la politique centrafricaine, on vous suit à la loupe ». Alors, pour certaines questions, il est parfois plus bon de garder son calme, analyser la situation et élaborer les mécanismes efficaces d’intervention en tant qu’humanitaire face aux sentiments de la colère et de tristesse.

 

Quelle est votre contribution au nom de votre organisation?

 

R/ Nous ne pouvons que faire un appel pour la paix et l’amour. Nous avons appris que la paix est fondée sur l’amour, c’est à dire le fait de voir les besoins des autres comme les miens. Nous avons la chance d’avoir beaucoup de religions dans la région, elles prêchent l’amour du prochain, les religions peuvent aider, les ONGs et autres institutions actives dans la région peuvent soutenir les efforts des Etats.

 

En 2021, nous avons soumis une proposition de projet d’éducation à la paix dans des localités frontalières entre la RDC, le Burundi, le Rwanda et l’Ouganda à la Coalition Internationale des Sites de Consciences ICSC pour soutenir les membres du réseau des sites de conscience africains dans la consolidation de la paix dans la région. C’est une offre en notre disposition qui peut être exploitée à tout moment si nous trouvons un donateur ou bailleur potentiel intéressé. J’espère que la région des grands lacs aura la paix véritable d’ici peu de temps.

 

Avez-vous déjà réalisé d’autres projets similaires ?

 

R/ Bien évidemment.  La liste est longue…

 

L’on citerait à titre d’exemples des formations sur le leadership, l’éducation à la paix, la communication non violente, des visites guidées sur des sites mémoriaux de génocide commis contre les Tutsi en 1994 comme celui de Kigali, des sensibilisations dans la lutte contre la délinquance juvénile et les VBG, ..

 

Il  y a aussi des projets sur la tolérance inter-religieuse, la lutte contre la précarité féminine avec un accent sur l’hygiène menstruelle, des projets sur le relèvement communautaire surtout des réfugiés dans la province du sud du Rwanda ou encore la scolarisation des enfants réfugiés sans oublier un grand projet que nous menons sur « le Dialogue Communautaire et l’Éducation aux Droits de l’Homme ».

 

Le Forum pour la Mémoire Vigilante (FMV) est une organisation de droit rwandais, qui prend appui sur les valeurs de Mémoire, Éducation et Prévention.

 

 

 

 

2 thoughts on “Opinion: « Le Rwanda, un pays où il fait bon vivre et investir »-Ferdinand Ndayiragije”

  1. Merci pour votre noble mission frere. Votre mission est claire et meme necessaire dans notre region où on a des conflits en permanence. Il faut qu’il ait des gens comme vous et autres qui cherchent des solutions au lieu d’aggrandir les mauvaises situations qu’on est entrain de vivre.
    Que Dieu vous aide à accomplir votre noble mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *