Ce projet a été conçu par  le Forum pour la Mémoire Vigilante (FMV). Il est mis en oeuvre par cette ONG et un de ses partenaires en éducation, en l’occurence  le “Burundian Community of Texas, BCT”.

Covid-19 oblige, depuis mars dernier, le Rwanda a pris des précautions pour minimiser les dégâts que cette pandémie allait causer. Parmi les mesures prises figure la fermeture des écoles qui n’ont pas encore ouvert ses portes aujourd’hui.

Sept mois après, le FMV a constaté un certain recul au niveau scolaire de 30 enfants soutenus par cette ONG et ses deux partenaires en éducation, à savoir “Burundian Community of Texas, BCT ” ainsi que  “Flaming Chalice International, FCI”.

Ces jeunes sont des réfugiés burundais qui vivent essentiellement à Muhanga et Huye, deux districts de la province du sud du Rwanda, où le FMV est beaucoup plus présent même si ses réalisations couvrent tout le territoire national.

Deux réunions de prise de contacts et de recueil des avis pour ce projet ont été tenues à l’endroit des parents d’élèves et écoliers à Muhanga et Huye.

“ Nous avions déjà eu beaucoup de doléances de la part des parents de ces élèves et écoliers qui ont montré que depuis le mois de mars, leurs enfants sont à la maison sans aucun suivi. Certains parents ont affirmé avoir essayé de faire le suivi scolaire, mais que réellement les activités d’encadrement se sont arrêtés petit à petit avec le temps”, explique le secrétaire général du FMV, Mr Niyongabo Jean de Dieu, après ces séances de réunions.

       

Le Forum pour la Mémoire Vigilante se réjouit que ce projet a été soutenu.

“Alors, nous avons demandé à nos partenaires de financer cette activité d’encadrement à domicile de 30 enfants. Un de nos partenaires n’a pas tardé à réagir positivement, et voila que ces jeunes suivent un encadrement scolaire à domicile. Nous prenons cette occasion pour remercier nos partenaires en éducation et surtout “Burundian Community of Texas, BCT ” pour son effort dans ce secteur clé de la vie des enfants réfugiés”, ajoute le secrétaire général du FMV.

Les cours d’Anglais et de Mathématiques seront les cours à renforcer, a-t-il ajouté, invitant les parents à travailler en connivence avec les encadreurs pour améliorer le niveau d’apprentissage de leurs enfants, d’autant plus que les parents doivent aider aussi dans le suivi de cette activité.

Et depuis début Octobre, cet encadrement est dispensé par cinq encadreurs-enseignants, suivant les niveaux d’étude et de classe de ces jeunes. Ceux du primaire forment leurs classes, de même que ceux du secondaire.

   

Les parents et élèves saluent cette initiative.

“Je tiens à remercier vivement le Forum pour la Mémoire Vigilante, les deux communautés Burundian Community of Texas et Flaming Chalice International pour leurs bonnes initiatives d’aides scolaires pour les enfants réfugiés. Cette activité d’encadrement scolaire devrait continuer même pendant la période d’étude car les enfants en ont vraiment besoin après classe pour bien réussir”, a indiqué l’un d’eux à Muhanga.

Comme pour leur modeste contribution, certains parents qui le peuvent se sont organisés pour libérer des places servant de classe à la maison. Et les fonds nécessaires pour l’encadrement sur deux mois, octobre et novembre, ont été débloqués par “Burundian Community of Texas, BCT ”.

D’autres photo d’illustration :

  

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *