Depuis début juin 2020, le Forum pour la Mémoire Vigilante (FMV), est désormais membre de cette plateforme.

Fondée en 1999, la Coalition Internationale des Sites de Conscience « la Coalition » est le seul réseau global de Sites de Conscience.

Avec plus de 275 membres dans 65 pays, cette coalition développe les compétences de ces institutions fondamentales grâce à des subventions, un réseau, des formations, des mécanismes de justice transitionnelle et des plaidoyers.

Ses membres et partenaires se souviennent d’une variété d’histoires et viennent d’un large éventail de milieux – y compris de démocraties durables, de pays luttant avec des héritages de violence ainsi que des régions post-conflits commençant à répondre à leurs besoins de justice transitionnelle – mais ils sont tous unis par leur engagement commun à connecter le passé au présent et la mémoire à l’action.

Relation gagnant-gagnant 

“Moi et toute l’équipe du FMV sommes très ravis de notre collaboration avec vous tous. Faire partie du réseau mondial de sites historiques, de musées et d’initiatives de mémoire qui travaillent à faire le lien entre le passé et le présent, de la mémoire à l’action est un atout pour une organisation comme la notre, Forum pour la Mémoire Vigilante”, a réagi Mr Ferdinand Ndayiragije, représentant du FMV, après l’acceptation de cette ONG.

La coalition Internationale des Sites de Conscience apprécie aussi l’adhésion du FMV.

“Nous sommes ravis de collaborer avec vous! Nous ne doutons pas de votre contributions et nous sommes conscients que effacer le passé peut empêcher les nouvelles générations de tirer des leçons cruciales et détruire les opportunités de construire un avenir pacifique”, ont déclaré les officiels de cette coalition.

Le FMV fait partie des huit organisations membres de “Sites de Consciences” en Afrique des grands lacs. Cette organisation oeuvrant au Rwanda a une vocation de mémoire, d’éducation à la paix et de prévention contre le génocide. Les autres sont de l’Ouganda et du Kenya.

Le FMV  a déjà commencé à s’acquitter de ses cotisations pour concrétiser son adhésion complète.

Grâce aux efforts des Sites de Conscience, plusieurs réalisations ont été faites dans les pays post-conflits.

Les mères des différents camps de la guerre civile au Sri Lanka (1983-2009) partagent leurs histoires dans des ateliers communautaires qui utilisent des approches holistiques, intégrales et multidisciplinaires pour résoudre des problématiques de vérité, justice et réconciliation.

Aussi, la jeunesse de chaque région des Etats-Unis utilise l’histoire du mouvement des droits civils pour amplifier leurs voix dans la lutte pour rendre les opportunités éducatives plus équitables.

Et puis, les officiers de police des deux côtés du conflit en Irlande du Nord racontent leurs histoires dans un projet d’histoire orale conçu pour promouvoir la confiance et la compréhension parmi les deux factions,

En fin, des milliers d’enfants d’écoles rurales sont éduqués à travers une exposition sur la guerre civile en Sierra Leone (1991-2002) – une guerre qui coûta la vie à 70,000 personnes, un sujet dont les adultes hésitent à aborder craignant de rouvrir d’anciennes blessures.

Chacune de ces activités – ainsi que d’autres milliers en cours dans le monde – s’enracine dans le passé et a un regard vers le futur. À travers des efforts conscients et unis, la Coalition Internationale des sites de Conscience connecte le passé au présent, en changeant le monde, un souvenir après l’autre.

One thought on “Le FMV, un nouveau venu dans la famille de “Sites des Consciences””

  1. Merci Ferdinand et ta communauté pour cette étape importante de la vie du Forum pour la mémoire vigilante.
    Bonne continuation car le chemin est encore long pour la lutte contre le génocide dans la région des Grands lacs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *